Accueil carrement pas !!! La roots attitude … j’en baille…

La roots attitude … j’en baille…

19
0
2,104

Attention je vais me livrer à un exercice très malsain, carrément vilain… Qui va vous décevoir… J’en suis navrée … Je vais vous livrer l’inavouable :

Je range les gens dans des catégories… mon front est hermétique à vos protestations… Si si ! je suis ainsi … Dans votre estime je suis certainement relégué au rang des mégères ;) … Mais si vous saviez comme je ris des gens « ouverts », « qui acceptent la différence… » qui se refusent à des jugements hâtifs et tout ça … 

Le but n’étant pas non plus de me moquez de vous mais bien de m’enfoncer plus bas que terre devant votre grandeur d’âme, je commence à creuser… et tant pis pour le salut de mes fesses.

 

Aujourd’hui je parlerai des roots, mais je ne vous force pas à continuer, en fait  cet article je l’écris surtout pour moi pour m’assumer en tant qu’hystérique pas phatalique … Je vous informe déjà de la probabilité d’un prochain article qui se nommera « en regardant passer les chaloufs ».

 

J’ai envie de commencer par le travailleur social… celui qui se pense, se percoit comme « roots ». Les roots en général d’ailleurs parce qu’on les retrouve dans l’éducation nationale, dans le monde musical, le monde journalistique et tout ce qui est essentiel puisque la roots attitude distingue les gens qui ont des idéaux et des valeurs différentes de la masse ordinaire.

Les gens indépendants. Il en faut (oui oui je sais, c’est les grands esprits grunchs qui font avancés les foules).

(Oups j’ai déjà perdu 200 lecteurs… (au moins) !)

Alors on peu repartir du petit rasta de Mr roux… Il dit beaucoup de chose…

Image de prévisualisation YouTube

 

Mais ce n’est pas tout cette définition est incompléte…

Le roots a plein d’autres coupes de cheveux. Pour les identifier il nous faut mieux !

Le roots croit et il a certainement raison que c’est en organisant sa vie que l’on détruit les occasions du hasard…

Il est donc assez souvent obligé de ne pas s’engager au cas ou… Imaginez que  dans l’année qui arrive, il est une meilleure proposition de projet. Un projet ou il n’aura plus qu’à bêler avec les chévrooots rassemblé derrière un grand concept… Tient par exemple un putain de festival dans le trou du cul de la vendée. Il sera bénévole, il verra des tas de petits groupes pas connus gratis, il les aura aidé à se faire connaître… Il aura fait sa BA… Il aura rencontré des tas de gens, fumer des joints, fait des doigts sur BB brune (le roots est ouvert mais faut pas abuser quand même, les bourges dans le monde, c’est pas tolérables) Attention ne mélangez pas le roots et le teuffer c’est pas la même philosophie !

 Il aura roter sur la fin de sa bière fait des caps, beaucoup parler sur la situation géopolitique des différents conflits du monde, cracher sur les institutions françaises, et chanter tous ses classiques de la rue Ket …

Je ne vous fait pas l’historique du mouvement roots mais sachez qu’il y a un vieux schisme dans ce monde la mort de Marie Trintignant, c’est un sujet qui a fait débat et qui risque de ressortir si Noir désir sort un nouvel album… 

Actuellement le roots a un problème avec l’écologie… Il y a quelques années il détenait le monopole de ce concept, mais maintenant que le sujet se paupérise, le roots est un peu perdu même les gens qui applaudissent sur Grégoire se disent écologique. Le drame ! Ou se positionner pour montrer sa différence ?   Le roots se sent trahi, il fait marche arrière comme nous le montre si bien Benoît Dorémus :

Image de prévisualisation YouTube 

Vous constatez d’ailleurs que le roots a tendance à penser que la beauté est intérieur, son style vestimentaire doit seulement lui permettre de s’afficher comme mec ou girl qui ne se prend pas la tête avec le superficiel… (Bon là il y a l’écharpe… pas trop moche quand même.) En revanche pour ce qui est du mâle roots il préfère la femelle épilée, il est pas contre la cambrure des talons, et une femme maquillée ne lui déplait pas forcément quand il la croise dans les toilettes d’un bar underground. La testostérone c’est un problème chez les roots, c’est moins difficile pour les femmes roots, elle vont plus rarement contre leurs idéaux en matière de choix sexuel.

Le roots se déclinent sur pas mal de style … il peut penser qu’il est bobo, qu’il est gotique, qu’il est différent, qu’il est hippy, qu’il est altermondialiste, qu’il est un type bien…

Mais souvent au fond de lui il se dit qu’il est roots… Il le crie pas forcément sur les toîts mais il chérit cette idée au fond de son cœur en regardant sa série préférée « friends » ou « 24h chronos ».

Et oui c’est ce que je trouve surprenant, souvent (sauf rares exceptions) Le roots comme le reste de la population regarde sa télévision 1H par jour minimum. Il ne lit pas vraiment les livres dont il parle (enfin quelques uns, ce que France inter et nova ont conseillés) en fait il lit les critiques, c’est plus sûre! Pour être roots il faut faire confiance au journalistes (mais attention pas n’importe lesquels). 

Le roots ne voyage pas il bourlingue, il évite au maximum de payer, il va pas raconter tous ces trajets, seulement ceux ou il a fait du stop. Il  va pas raconter qu’il mange 3 repas par jour, ni qu’il a un forfait téléphone à 20 euros par mois, il va juste refuser un resto parce qu’il a plus de tune depuis 10 jours… Et oui le roots est pour la pauvreté…

Le roots est un juste un mec « à la cool »…

 Je vais vous parler un peu de mon rapport aux roots, vraiment désolée…

En général je dérange les roots, j’ai un look de pétasse un jour sur 2. Je me lave de temps en temps mais pas tout le temps… 

Et en plus je fais plus de truc roots qu’eux.

C’est pas rare qu’ils essaient de m’apprendre la vie, je ne me permet jamais le mépris, ni la condescendances, je vous jure !

En fait en général je m’énerve, je ne leur explique pas ma case roots mais je prends les contradictions de leur propos et je les tartines sur leurs grandes idées… Je suis du genre excitée, face à leurs comportements, je dirai que je suis entière de mes racines à ma crinière.

Puis à un moment je baille devant tant de médiocrité… et je m’ennuie ferme.

Héhé… voilà ça se termine, c’est trés incomplet peut être que je compléterai. 

Usurpalement

UPT.

 

  • Retour

    Les retours ont ce gout terrible du regret, s’achève et reprend une forme de vie. Dans ce …
  • Et si je reprenais…

    Et si je recommençais à alimenter ce blog ? Pourquoi multiplier les blogs ? Pourquoi multi…
  • Été 2015 #merci

    Cet été, il a fait chaud! Chaud dans mon coeur, chaud dans mes heures! Et cette chaleure e…
Charger d'autres articles liés
  • Retour

    Les retours ont ce gout terrible du regret, s’achève et reprend une forme de vie. Dans ce …
  • Et si je reprenais…

    Et si je recommençais à alimenter ce blog ? Pourquoi multiplier les blogs ? Pourquoi multi…
  • Été 2015 #merci

    Cet été, il a fait chaud! Chaud dans mon coeur, chaud dans mes heures! Et cette chaleure e…
Charger d'autres écrits par Usure pas triste
  • Violone moi…

    A l’heure ou j’apprends la déchéance de Françoise Hardy, je viens me consoler …
  • 50 nuances d’Emprise

    Petit topo « 50 nuances de Grey » en 50 points Points 1 à 46 What&rs…
  • Sous le vernis

    Me voilà mon ami, j’étais irrésolue jusque là, l’indécision retenait mon crayon. L’hésitat…
Charger d'autres écrits dans carrement pas !!!

19 Commentaires

  1. Gros (déséquilibre)

    31 mai, 2010 à 17:43

    Bonne analyse, je peux difficilement te contredire. Juste te dire que chaque point est très orienté et donc pas forcement valorisé (bien au contraire), et aussi que la partie manquante est pour moi importante puisque rééquilibrant ce tableau provocateur dû à un semblant de jalousie de reconnaissance.

    Voila j’ai rétabli l’équilibre qui m’est cher et au passage qui t’énerve juste ce qu’il faut (oui j’aime bien ça aussi).

    :D

    Bisous et à bientôt ;)

  2. Usure pas triste

    31 mai, 2010 à 19:02

    Un Ker-merki Gros!
    voilà tout est d’aplomb désormais!
    on pourrai même dire que je suis équilibrée après ça…

  3. electroclite

    31 mai, 2010 à 19:29

    Benoît Dorémus est vraiment un rebelle….et d’ailleurs, tout content de sa location de voiture pour le clip ;) c’est quoi le nom de l’album? « bilan carbone » ah oui c’est ça…
    et juste pour le fun voici un bout d’interview:

    « ZYVA : J’imagine que c’est un peu plus facile pour commencer, pour faire des petites dates, tu peux plus facilement aligner les concerts.

    Benoît Doremus : Ah ouais ça c’est sur ! Si tu veux faire un concert à Paris et que t’es pas regardant sur les conditions, tu peux jouer tout les soirs. Après voilà c’est dans les bars, tu pousses une chaise, une table et tu t’installes. Après au bout d’un moment, c’est une ville vachement hard pour les conditions. Les mecs des cafés ils en ont rien a branler de savoir si ce que tu fais c’est bien artistiquement. Ce qu’ils veulent c’est que tu ramènes le plus de potes possibles pour qu’ils gagnent leur soirée. Donc c’est clair que le petit bar c’est super mais c’est pas la fête, quoi !! C’est une période que j’ai vraiment adoré la première année, j’étais tout content de jouer devant dix poivrots au bar, j’étais le roi du pétrole !! Après quand tu commences à vouloir juste gagner ta vie un tout petit peu, à vouloir payer tes musiciens, ça commence à être dur les petits bars. Après pour moi heureusement les choses se sont accélérées, on joue devant un peu plus de monde… »

    Et sinon l’Usure tu te permets beaucoup de chose là, ton grand père écoutait quoi comme musique, je demande parce pour certain ça a une importance considérable!!!

    Merci pour l’article l’Usurekisscool

  4. electroclite

    31 mai, 2010 à 19:38

    ou pas?

  5. Usure pas triste

    31 mai, 2010 à 21:06

    tout à ft …
    mon grd père il était pas italien en tout cas…

  6. Bidon d'H

    1 juin, 2010 à 9:26

    Tu veux dire que…
    le fait d’être porté sur l’écologie,
    le fait d’être presque travailleur social,
    ça fait de moi un… un roots ! Oo’

    Et la méthode de sevrage alors, c’est quoi ?
    A ok, j’ai compris je vais moi aussi m’habiller en pétasse un jour sur deux ^^.

  7. Usure pas triste

    1 juin, 2010 à 17:54

    Béh ! c’est le message principal de cet article : faire la pétasse.
    Le messsage secondaire s’intéresse surtout à l’authenticité : l’écologie et le travailleur social ça peut virer très gadget dans la panoplie du roots… Après si la démarche est pensé ça conduit pas forcément à la roots attitude…
    hum hum et c’est l’inverse peut être pour la pétasse…

  8. Benjamin L

    2 juin, 2010 à 10:23

    En fait, cette description est tellement longue et couvre un champ tellement large que j’ai l’impression qu’on peut rentrer dedans plus de la moitié de la population française.

    Moi, à défaut de faire la pétasse, je sais parfois très bien faire le connard. Mais c’est surtout mes jours d’aigritude joyeuse.

  9. Usure pas triste

    2 juin, 2010 à 21:17

    Pop pop attends …. pas plus de la moitié y a aussi les chaloufs … qui feront probablement l’objet d’un futur article… et quelques autres que je décrirai plus tard…
    c’est rigolo parce que quand les gens disent « moi je suis un peu hyppie », je réponds « ben moi j’suis happy »…

  10. Enaej

    15 juin, 2010 à 19:42

    Est-ce que se peinturlurer les ongles en rouge foncé, trouver ça super beau, tout en sachant qu’en France ce serait très largement désapprouver c’est faire trop cas de l’opinion des Roots ?

    Parce que là franchement je regarde le bout de mes doigts et j’aime tellement ça que je me demande pourquoi je n’ai pas fait ça plus tôt !

    Ici, il y a du style pétasse à revendre, je pense sérieusement à importer !

  11. -R-evolution

    2 avril, 2013 à 9:50

    je suis tombée sur ton article par hasard, et personnellement je le trouve plutôt pathétique. il serait peut etre temps de s’ouvrir au monde, et surtout aux autres. sache que chaque personne que tu croiseras, bonne ou mauvaise que tu l’aimes ou non, pourra t’apporter quelque chose de plus dans ta vie..
    être roots, c’est un mode de vie, c’est un peu un état d’esprit mais ils sont tous différents. la tenue par exemple c’est que de « l’exterieur », comme pour les coiffures, les roots sont pas tous habiller n’importe comment. j’en ai croiser plusieur avec un look très soigné, certaines femmes étaient même très élégantes malgré les locks et le style qui rappeler le « roots »
    en suite tu m’étonnes que les roots soit perdus, et autant que tous les autres français… pour ce qui est de l’écologie, c’est pas facile d’aider la terre quand on a besoin de se nourrir d’ecrire de se deplacer ou tout simplement de vivre… au moins un roots a une pensée pour la nature, pas comme d’autres
    c’est vrai que les les roots y’a pleins de détails qui sont encore flous, mais quand on regarde bien c’est partout pareil, je ne penses pas que tous les catholiques vont a l’église le dimanche etc…. bref

    je te demande juste d’essayer d’ouvrir un peu plus ton esprit….

  12. Usure pas triste

    6 avril, 2013 à 17:20

    Tu n’es pas le premier à réagir :) Et donc j’en déduis que comme les autres tu es un poil concerné! Oui c’est un peu partout pareil, à une époque j’envisageai d’ailleurs de passer tous les clichés en revue. Malheureusement je ne fais pas partie des roots mais d’une catégorie de personne encore plus malsaine qui est peut être même encore plus drôle à critiquer. Et ce projet n’a pas (encore) vu le jour puisque je passe ma vie à courir après le temps.
    Mais je crois qu’une petite critique en soi pas bien méchante peut faire du bien et questionner un peu sur la profondeur d’une attitude d’un vécu ou d’un ressenti. Il est des positions facile à tenir, d’autres qui découlent d’une posture morale qu’il faut savoir expliciter peu importe le style de vie, j’aime l’idée d’être capable de m’expliquer et de me justifier.

  13. simon robert

    22 mai, 2013 à 10:16

    ça m’ fait sourire,du vrai mais aussi un parti forcément pris. Bon blog.

  14. Usure pas triste

    23 mai, 2013 à 23:46

    Mercii! Moi ca m’fait plaisir :)

  15. Obligatoire mais pour quoi faire?

    7 mai, 2014 à 22:25

    Ya vraiment des gens qui ont le droit d’écrire des trucs comme ça? C’est la hooooooonte
    D’où l’expression « eh, écris un blog hein… »

  16. Usure pas triste

    9 mai, 2014 à 10:53

    Mmmh… Bah y a tout dans ce monde ! Si tu te sens obligé de réagir c’est pas franchement mon problème. Après je peux t’inventer une autre expression : Bah qu’est ce que tu fous là ! Si ça te plait pas?
    Après t’es peut être vexée ? J’avoue ça fait un moment que je l’ai écris ce post et j’ai la flemme de le relire…
    Néanmoins ravie que tu sois piqué au vif!

  17. Me Ouvert

    20 octobre, 2015 à 20:29

    Tu ne sais vraiment pas écrire, tu es un personnage médiocre. C’est difficile de te prendre au sérieux et tes idées n’irons pas bien loin, la preuve je ne t’ai même pas lu !

  18. Usure pas triste

    9 novembre, 2015 à 11:26

    En tout cas ton adresse mail est très amusante ;)

  19. Johnd573

    5 octobre, 2017 à 13:32

    I truly appreciate this article.Really thank you! Fantastic. efkefkekeead

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Actualité Johny!

Voilà une petite chanson d’espoir pour le week-end!! Moi aussi je trouve ça parfaite…