Accueil conficulture Bucarest la mal aimée (expo photos à l’institut culturel Roumain)

Bucarest la mal aimée (expo photos à l’institut culturel Roumain)

0
0
11

Bucarest la mal aimée (expo photos à l'institut culturel Roumain) dans conficulture 58652_bucarest-la-mal-aimee-photographie-engagee

Aujourd’hui je vous met l’affiche d’une petite exposition gratuite à Paris qui vous donne ainsi toutes les infos essentielles pour aller y jeter un coup d’oeil c’est à coté de l’ambassade roumaine…

C’est donc tout petit (2 salles) mais c’est intéressant … Et puis même si justement le thème n’est pas forcément de montrer la beauté de Bucarest, il a dans ces photos une certaine beauté, malgré la décadence de ce qui fut jadis le « petit Paris ».

Pour commencer je vous met ma photo préférée :

de Sergiu Mihaescu

a17e0ad3e2bae9d649450a0869afc1a1_660 dans paris

Je vous invite à cliquer sur le lien précédant si cette photo vous plaît, Sergiu Miahescu aime jouer avec les reflets de toutes sortes. C’est vraiment génial, je trouve que ça rajoute une dimension à la photo et à l’impression qu’elle laisse selon la déformation ou la taille du support qui permet le reflet… Bref à partir d’une photo on peut « réfléchir » nous aussi une éternité…

Voilà je ne m’emballe pas plus sur la taille du miroir, par rapport à la taille de la photo, à mettre en parallèle avec le sujet de l’exposition « la mal aimée », je n’ajoute pas que le poudrier à l’air usé mais a un air précieux comme les vestige de l’ancien Bucarest. Je me tais aussi sur le contraste entre le gris et le brique…

Bref je continue à parler de l’expo :

Buc-Mal-Aimee-AdrianBulboaca dans photgraphie

Il y a tout une série de photo qui montre le non mariage du moderne et de l’ancien, ici c’est quasiment une agression visuelle.

Buc-Mal-Aimee-SerbanMESTECANEANU

Les photographies portent en elles un message, je pense en premier lieu celui du gâchis, puis elles interrogent sur ce qu’est une capitale ? Sur l’identité d’une ville, est ce un vague concept ? La découvre t ‘on lorsqu’elle disparait ?

thumb_446_x_0_5292-103871-camil_iamandescudsc_0455c

Et puis il  aussi une idée de désuet, de charme, c’est vraiment pas mal. Dans l’expo il y a des photographies d’une autre expo qui s’appelle « les maisons qui pleurent » et ça rajoute un petit coté mélancolique aux tragiques transformations de Bucarest…

Et puis je vais m’arrêter là c’est un petit article aux dimensions de cette expo :)

A voir donc!

  • Retour

    Les retours ont ce gout terrible du regret, s’achève et reprend une forme de vie. Dans ce …
  • Et si je reprenais…

    Et si je recommençais à alimenter ce blog ? Pourquoi multiplier les blogs ? Pourquoi multi…
  • Été 2015 #merci

    Cet été, il a fait chaud! Chaud dans mon coeur, chaud dans mes heures! Et cette chaleure e…
Charger d'autres articles liés
  • Retour

    Les retours ont ce gout terrible du regret, s’achève et reprend une forme de vie. Dans ce …
  • Et si je reprenais…

    Et si je recommençais à alimenter ce blog ? Pourquoi multiplier les blogs ? Pourquoi multi…
  • Été 2015 #merci

    Cet été, il a fait chaud! Chaud dans mon coeur, chaud dans mes heures! Et cette chaleure e…
Charger d'autres écrits par Usure pas triste
Charger d'autres écrits dans conficulture

Laisser un commentaire

Consulter aussi

C’est comme une symphonie.

La chaleur l’abandon … vivement l’exit qui sans cesse s’éloigne. I…