Accueil conficulture Expo Basquiat… pourquoi pas ?

Expo Basquiat… pourquoi pas ?

1
0
11

Présomptueuse moi? Peut être mais je suis anonyme, ne l’oubliez pas…

Expo Basquiat... pourquoi pas ? dans conficulture basquiat1

Voilà une petit nocturne de vendredi soir au MAM. Faite en très bonne compagnie… Et pour commencer une petite play-liste pour cadrer l’ensemble…

 

[gv data= »http://www.deezer.com/embed/player?pid=56236422&ap=0&ln=fr&sl=1″ type= »application/x-shockwave-flash » allowscriptaccess= »always » allowfullscreen= »true » width= »300″ height= »250″>

Découvrez la playlist basquiat avec Talking Heads

][/gv]

 

Bon je vous explique rapidement je ne connaissais pas grand chose de Basquiat voir rien… Mais depuis l’exposition j’ai un peu lu, alors forcément je ne vais pas vous faire un résumé profane au point 0 mais plutôt profane au point 2 sur une échelle de 100.

basquiat4 dans paris

 

Cette exposition m’a surprise les premiers tableaux présentés sont l’équivalent de graffitis auxquels  je n’aurai pas accordé dans un autre contexte (vraisemblablement) un chouilla d’intérêt.

jean-michel-basquiat-musee-art-moderne-paris-6

 

Puis l’exposition progresse chronologiquement, on constate une évolution dans la peinture et autres méthodes utilisées, les dessins s’affirment ou s’affinent.

basquiat_flexible_542

 

En fait, plus nous progressons, plus l’on s’aperçoit que ce n’est pas tout à fait du dessin simpliste, mais bien une représentation du corps différente, une manière de poser la peinture sur la toile différente.

C’est un regard spécial, avec des techniques et des thèmes récurent comme la couronne, le grossissement de certains organes. Il y a des obsessions, des couleurs qui « travaillent  » l’artiste.

basquiat

Au bout de deux salles on se demande quel est le sens des tableaux que l’on observe. Les airs simplistes des traits de crayon pour esquisser les formes ne nous aident pas, on sait bien que ce n’est justement pas simple.

basquiat_she_installs_confidence_an

Alors on cherche à comprendre, y a pas mal de choses qui se livrent… D’abord la notion d’esclavage, mais aussi celle d’une vie des noirs en 1980. C’est comme une impression de mise en perspective d’une histoire dans l’histoire.

http://www.dailymotion.com/video/xfaix4

Avec un petit livre sur Basquiat (connaissance des arts HS 468 que je ne recommande pas, il est très insuffisant par rapport à son prix), est mis en lumière l’existence d’un contexte; la ville de New York. Personnellement je suis passé à coté de la Downtown (en opposition à la Uptown) ce qui est quand même génant, puisque ça éclaire (en terme de compréhension) son oeuvre.

basquiat-warhol-1985

 

Je n’avais qu’une vague notion sur l »histoire de New York, de Soho, de Manhattan ça m’a manqué dans ce parcours chronologique.

pegasus1987

 

Il est probable aussi que cette exposition manque d’élément biographique intéressant : Par exemple pourquoi s’est il distancié tout au long de sa vie des autres artistes ou de ses galeristes? L’ensemble parait très polissé et sans réel intérêt.

WarholandBasquiat

Même si des références à la musique sont faites (Basquiat à fait partie d’un groupe de musique) l’exposition ne montre que très peu le contact qu’il avait avec le milieu artistique de tout genre (et qui correspondait à son style de vie). En fait après la lecture du magazine j’ai eu l’impression d’être passé à coté d’une personnalité atypique étant donné le contexte des années 80 (que j’avoue je ne connais pas outre atlantique…). Voilà une bonne leçon d’histoire. 

basquiat

Franchement j’ai été surprise par ce que j’ai vu dans l’expo, puis par ce que j’ai lu dans mon magazine et enfin par ce que j’ai trouvé sur internet par rapport à la fin du Pop Art et l’histoire de New York… En plus y a fort à parier que je n’ai lu qu’une goutte d’eau…

 

 

 

  • Retour

    Les retours ont ce gout terrible du regret, s’achève et reprend une forme de vie. Dans ce …
  • Et si je reprenais…

    Et si je recommençais à alimenter ce blog ? Pourquoi multiplier les blogs ? Pourquoi multi…
  • Été 2015 #merci

    Cet été, il a fait chaud! Chaud dans mon coeur, chaud dans mes heures! Et cette chaleure e…
Charger d'autres articles liés
  • Retour

    Les retours ont ce gout terrible du regret, s’achève et reprend une forme de vie. Dans ce …
  • Et si je reprenais…

    Et si je recommençais à alimenter ce blog ? Pourquoi multiplier les blogs ? Pourquoi multi…
  • Été 2015 #merci

    Cet été, il a fait chaud! Chaud dans mon coeur, chaud dans mes heures! Et cette chaleure e…
Charger d'autres écrits par Usure pas triste
Charger d'autres écrits dans conficulture

Un commentaire

  1. electroclite

    26 janvier, 2011 à 7:36

    J aime ça, surtout avec Yves Simon.
    Merci l’usurekisscool

Laisser un commentaire

Consulter aussi

musique… en paquet de 14…

Alors voilà une petite sélection de musique particulièrement appréciée par moi même en ce …