Accueil Cinema Expo Kubrick à la cinémathèque

Expo Kubrick à la cinémathèque

0
0
8

Après la nuit zébrée dont je vais pas trop vous parler à part pour vous dire que :

1 J’ai changé d’avis j’aime bien Discodéine.

2 Moriarty n’est pas un groupe adapté à ce genre de scène.

3 J’ai découvert True Live, mes bottes ont pris cher, mes lèvres ont saigné (à cause de mes dents qui les ont coupées violemment), puis je me suis pris un bon coup de boule dans la pommette droite, et j’ai compté mes bleus y en a 7 (c’est un chiffre magique je sais…). Mais True Live ça dépotte sa mère.

Image de prévisualisation YouTube

 

Expo Kubrick à la cinémathèque

Expo Kubrick à la cinémathèque dans Cinema Expo-Kubrick-Cin%C3%A9math%C3%A8que Donc l’expo… (Je sens que je vais faire court aussi )

Bon alors déjà j’ai pas vu du tout, tous les films de Kubrick, mais malgré tout quelques uns quand même…

J’y suis allée avec l’apriori très négatif d’une expo qui sert à rien, puisque selon moi y a pas de matière plus intéressante que les films eux même pour parler d’un cinéaste.

 

Bon je reviens sur ce jugement que je trouve quand même très pertinent.

 

 

En fait cette expo est bien faite, l’ambiance des films habite chaque salle. Il y a des éléments du décor, quelques costumes, quelques croquis et quelques informations techniques (qui nous font comprendre que le cinéma c’est pas pour des rigolos comme nous (comme moi si vous voulez)). Le contexte est recréé, mais pas celui du scénario, celui du film.

La façon dont on s’immerge dans les extrait et documentaires proposés à chaque salle est bleuffante.

L’enthousiasme nous gagne pour certains films, dans le sens ou on a envie de les voir, je pense par exemple à Lolita, dont la présentation m’a donnée envie de le visionner.(Barry Lindon, donnait bien envie aussi, j’ai failli me faire avoir, heureusement la voix de la raison a énoncé la durée du film…)

On se dit tient je re-regarderai bien l’odyssée de l’espace pour voir si je comprends, ou encore Spartacus en dehors du cours de latin peut être que c’est encore mieux.

C’est dommage que le Dr Folamour ne se termine pas par une bataille de tarte à la crème.

Et puis y en a d’autre rien qu’en entrant dans la salle (ou dans l’espace consacré), on se bouche les oreilles pour pas voir par exemple l’acteur d’orange mécanique… Ou Full Metal Jacket qui m’avait bien calmé à l’époque.

Il y aussi un film qui montre l’utilisation de la musique dans les différents films, c’est assez extraordinaire, on plonge dans chaque passage.

Les maquettes, les coupures de journaux, les éléments de contextes, l’interdiction des films à certains publics… vraiment ça apporte une dimension vivante au film, ça l’inscrit dans une époque qui n’est pas celle dans laquelle nous les visionnons désormais.

Je pense que la seule chose un peu surfaite dans l’histoire c’est le prix pour les moins de 25 ans qui reste exorbitant…


  • Retour

    Les retours ont ce gout terrible du regret, s’achève et reprend une forme de vie. Dans ce …
  • Et si je reprenais…

    Et si je recommençais à alimenter ce blog ? Pourquoi multiplier les blogs ? Pourquoi multi…
  • Été 2015 #merci

    Cet été, il a fait chaud! Chaud dans mon coeur, chaud dans mes heures! Et cette chaleure e…
Charger d'autres articles liés
  • Retour

    Les retours ont ce gout terrible du regret, s’achève et reprend une forme de vie. Dans ce …
  • Et si je reprenais…

    Et si je recommençais à alimenter ce blog ? Pourquoi multiplier les blogs ? Pourquoi multi…
  • Été 2015 #merci

    Cet été, il a fait chaud! Chaud dans mon coeur, chaud dans mes heures! Et cette chaleure e…
Charger d'autres écrits par Usure pas triste
  • 50 nuances d’Emprise

    Petit topo « 50 nuances de Grey » en 50 points Points 1 à 46 What&rs…
  • Phoenix film 2015

    Réalisateur : Christian Petzold Acteur : Nina Hoss, Ronald Zehrfeld, Nina Kunzendorf Fin d…
  • The Riot Club 2014

    Réalisateurs : Lone Scherfig, (film le plus célèbre : une éducation) Acteurs : Sam Claflin…
Charger d'autres écrits dans Cinema

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Yas en image…

Alors en plus d’être une des musiques de mon été c’est aussi un peu l’én…