Accueil conficulture *!*Hundertwasser*!*

*!*Hundertwasser*!*

1
0
24

 

Le peintre aux cinq peaux,

Tout ça en spirale svp!

 

*!*Hundertwasser*!* dans conficulture friedensreich_hundertwasser_image Loin de moi l’idée de vous résumer le Taschen de Pierre Restany sur  Hundertwasser… Mais bon je vais quand même vous parler de ce qui  m’a plu dans ce livre et puis dans l’oeuvre et puis dans les concepts (enfin ce que j’en ai compris…)

Et oui le livre dans un format standart de Taschen par sa fantaisie donne envie… Un refus des marges, un parti pris de la fantaisie, des numéros de pages éparpillées…Des images en profusion, du texte en masse!

 

 

[gv data= »http://www.deezer.com/embed/player?pid=34670497&ap=0&ln=fr » type= »application/x-shockwave-flash » allowscriptaccess= »always » allowfullscreen= »true » width= »180″ height= »220″>

« ][/gv]

 

undertwasser-09 dans conficulture

Pas de juste milieu entre image et textes partis-pris pour le déséquilibre pour la couleur! C’est agréable, c’est beau… On en rêve quand l’ouvrage est terminé, tout en restant modeste sans être démesuré juste ce qu’il faut sans réelles prétention sinon transmettre l’idée d’une beauté pour l’homme, inhérente de l’homme!

duverne5hwasermini harmony%2Bevolution

 

Je commence par une belle image qui vous présente quelque peinture, parce qu’à l’origine sa démarche c’est celle d’un peintre en quête de beauté:

hundertwasser_shop_fridge_magnet_set1

Dans les images il y en a quelques unes qui font références à sa cinquième peau celle de l’écologie-humanité et environnement global, elles ont été réalisées pour la cause de l’écologie… Pour politiser l’écologie (sans l’attacher à aucun partis), pour la remettre au centre du devoir citoyen au centre de ce qui est essentiel à l’homme.

N’est ce pas une belle manière

d’interpeler

le lambda mortel?

Je vous cite un petit passage :

creermini« Hundertwasser n’est pas un peintre de chevalet . Il peint à plat par terre. Il contemple sa peinture de haut en bas, elle ignore les plans hiérarchisés de la perspective. Chaque élément  est vu à la même mesure. La verticalité du regard, de haut en bas, est une manière de voir.« 

La verticalité analytique si j’ai bien compris permet d’enregistrer en même temps l’avers et le revers d’une situation ou d’une idée, le concept et son contraire, les petites différences et les grandes contradictions. Le dualisme qu’il existe entre « ordre naturel » et « loi des hommes » dans cette vision n’est pas un dualisme mais un effet logique.

 

toilet-hundertwasser1

Ce qui explique  son souci du détail : (ici c’est sa quatrième peau l’environnement social et l’identité)

Pour les timbres : « les images sont belles et porteuses de paix », »ce précieux morceau d’art atteint tout le monde en tant que cadeau venant de loin. » 

Pour les symboles : les drapeaux qu’il a crées où des symboles porteurs d’identité « exacerbée » incompatibles sont réunis formant un facteur de paix exprimant ainsi : l’espoir et l’inéluctable nécessité. Où encore son combat pour la non uniformisation des plaques d’immatriculation…

 

Sa position par rapport à l’Europe est aussi contenu dans cette vision. D’ailleurs les arguments avancés sont assez stupéfiants, je vous en met quelques uns (j’aurai aimé en géographie au lycée que l’on nous fasse le pour et le contre à la Hundertwasser, au moins il y aurait eu réflexion et non pas adhésion en aveugle du profane!!!):le%2Bregentag%2Bde%2BFriedensreich%2BHundertwasser

« Hundertwasser affectionne les petits états dont la survivance donne à l’Europe son caractère et aussi l’espoir, à l’instar des cantons suisses, d’une démocratie plus directe et d’une gestion plus juste de la chose publique. »

« L’Autriche ne demeure elle même que si elle s’insère dans la trame varié du libre concert des nations indépendantes, souveraines. Ses frontières dviennent alors des barrières de beauté. Hundertwasser rejette l’Europe unie et appelle de tous ses voeux l’Europe des nations! »

 

« Engagement politique anti-Maasstricht »

 

La dualité dans cet exemple c’est qu’en plus Hundertwasser se sent citoyen du monde et européen pour l’écologie (puisqu’elle demeure un concept planétaire.) Les contradictions locales n’étant que des enjeux qui découlent d’une situation.   La vision analytique ici commande une vision globale qui privilégie l’analyse du détail dans sa diversité!  (« Une peinture de Hundertwasser se compose d’une multitude d’éléments autonomes minutieusement agencé dans leur coexistence« .)

 

Maintenant si on se rapproche encore du centre de la spirale voila la troisième peau :

hundertwasser_darmstadt

Et ne vous déplaise je trouve ça beau! D’ailleurs je vais assaisonner de photos, parce que même si il y a des tas de concept dans son architecture qui ont pour finalité l’humain… je crois que ces photos son suffisantes pour le prouver et ses idées sont illustrées…

5501159hundertwasser-friedensreich-hundertwasser-haus-winterabend-9700537Hundertwasser4

Il est surnommé le médecin de l’architecture, voila en vrac une mini liste de ses idées :

Les maisons en fente d’oeil, maisons au prairies hautes, l’arbre locataire, manifeste de la moisissure contre le rationalisme dans l’architecture, le droit de fenêtre, la maison en toit d’herbe, la maison fosse, les maisons terrasses.

C’est totalement pensé, en fait tout est soigneusement imaginé pour être le plus possible autonome et écologique… 

image_8309

Allez les dernières…

 bad-blumau

Voila je n’active (ou réactive) pas le vieux débat sur la ligne droite et la courbe, sur le naturel, et l’économique… Le simple et l’abrutissement… Mais on peut en reparler si vous voulez!

« Pour Hundertwasser la ligne droite est un virus. Chez Hundertwasser tout part de l’art et revient à l’art. Rien ne se perd, rien ne se crée en dehors de l’art. »

 « Le fondement de son projet de société repose sur la beauté, il la considère dans sa totalité dynamique comme une oeuvre d’art « in progress », en perpétuelle progression. »

 Je pense avoir un peu saisi « le concept du peintre roi », mais peut être pas suffisamment pour l’exposer clairement, je vais donc juste faire un petit essai… Hundertwasser se sent roi, sa vision monarchique relève d’une vision esthétique : Il s’obstine à se poser en roi, il se sent bien affirme ses idée envers et contre tous, d’abord il est pris pour un bouffon, mais il persévère car il est sûre de ses valeurs de ses fondements (il sait ainsi qu’il n’usurpe pas) puis par la force de son travail, par la justesse de ses réalisation, il illustre sa pensée et s’impose en roi.

N’est ce pas retournant?

Je trouve que c’est aussi assez bien exprimé dans cette phrase (ça serait en quelque sorte la vision du roi par l’extérieur) :

« Ces personnalités hors du commun , allergiques au conformisme ambiant, ont modelé le fascinant profil de l’autre face de l’art du 20éme siècle… et qui se présente comme une constellation de projet utopique reposant sur des intuitions fondamentales… Ces utopies visionnaires prennent l’aspect d’une vérité dont la révélation progressive se poursuit sur la ligne d’une inexorable logique, celle d’un destin humaniste exemplaire. Le libre empirisme de leur pensée intuitive agresse le conformisme des tenants de la culture globale : ces messages utopiques sont considérés comme provocateurs pour ne pas dire subversif. »

Je voulais vous parler de la seconde peau (les vêtements) de Hunderwasser, mais je n’ai pas trouvé de photos de ses habits Il les faisait lui même, c’était vraiment original! très agréable à regarder, très varié, très divers! bref ça donne juste envie de se lancer…

« L’uniformité de l’anonymat du vêtement traduit chez l’homme le renoncement à l’individualisme, à la fierté de porter une seconde peau créative, originale, différente des autres. « 

la seconde peau souffres se trois maux :  » L’uniformité, la symétrie dans la confection et la tyranie de la mode! »

La première peau l’épiderme a été par lui complètement assumé, ses « meetings « se faisait tout simplement à Poil. Pour lui le meilleur des mondes seraient « le naturalisme intégral » , »la nature est une fin en soi. (…) La parfaite autarcie de sa structure engendre l’harmonie universelle la beauté. L’art est le chemin qui mène à la beauté.(…)La grâce de la beauté, secret de la créativité dans les tréfonds de l’âme humaine » (petit debriefing des fondements de la religiosité naturaliste chez Hundertwasser).

Voila un long article qui se termine, j’ajoute un autre aspect  qui m’a marqué dans ce livre  :  Hundertwasser a eu aussi des amis (René Brault,Joram Harel…), leurs amitiés a changé sa vie, a joué un rôle primordial (ou essentiel) et malgrés des vies différentes,  des carrières aux évolutions différentes : l’amitié a éclairé jusqu’au bout leurs vies.

N’est ce pas réjouissant ?

hundertwasser_bldg

  • Retour

    Les retours ont ce gout terrible du regret, s’achève et reprend une forme de vie. Dans ce …
  • Et si je reprenais…

    Et si je recommençais à alimenter ce blog ? Pourquoi multiplier les blogs ? Pourquoi multi…
  • Été 2015 #merci

    Cet été, il a fait chaud! Chaud dans mon coeur, chaud dans mes heures! Et cette chaleure e…
Charger d'autres articles liés
  • Retour

    Les retours ont ce gout terrible du regret, s’achève et reprend une forme de vie. Dans ce …
  • Et si je reprenais…

    Et si je recommençais à alimenter ce blog ? Pourquoi multiplier les blogs ? Pourquoi multi…
  • Été 2015 #merci

    Cet été, il a fait chaud! Chaud dans mon coeur, chaud dans mes heures! Et cette chaleure e…
Charger d'autres écrits par Usure pas triste
Charger d'autres écrits dans conficulture

Un commentaire

  1. laventure

    11 juin, 2011 à 7:36

    Merci pour tout ça

Laisser un commentaire

Consulter aussi

21 manifeste nomber one!

 Mini poste pour vous signaler un nouvel objectif pour ce blog Ajout du 19 octobre 2009 : …