Accueil Cinema Phoenix film 2015

Phoenix film 2015

0
0
197

Phoenix film 2015 dans Cinema 344741Réalisateur : Christian Petzold

Acteur : Nina HossRonald ZehrfeldNina Kunzendorf

Fin de la seconde guerre mondiale , une ancienne chanteuse revient des camps de concentrations, avec un nouveau visage (chirurgie esthétique suite à une défiguration). Elle est à la recherche de son mari.

Le film est dépouillé de tout « chichi », pas de glamour, rien. Il est passionnant,  même si l’histoire parait farfelue, cet ex-mari qui ne reconnait pas sa femme et cherche à la faire ressembler à cette dernière, dans le seul but de toucher son héritage n’est pas crédible. Ce film est l’occasion d’assister à un questionnement autour de l’identité,cette femme pense réapprendre à être ce qu’elle était avant d’être déportée. En réalité elle  fait le deuil de ce qu’elle a été, et surtout de la raison qui la fait tenir à Auschwitz son amour. C’est très beau, l’amour qu’elle porte à son mari, ce qu’elle essaie d’inventer pour continuer à l’aimer. Son amour crève l’écran, tandis que son mari poursuit un but tout différent, avec parfois un léger malaise, mais sans regrets, sans remords. 

 Ce que représente son mari, ce qu’il incarne de l’Allemagne c’est tout aussi bien l’Allemagne d’avant la nazisme que l’Allemagne nazi et l’Allemagne d’après guerre. Cette femme  a perdu son identité, n’est plus rien, n’est plus personne, pourtant elle se souvient avoir été avant. Elle aimait sa vie avant. Elle a survécu au traumatisme des camps grâce à ce que les personnes responsables de sa déportation, avaient partagé avec elle dans le passé. Son amie exprime ceci en expliquant qu’elle ne peut pardonner, que la vie n’a plus de sens dans cette Allemagne là. La renaissance, la reconstitution d’une personne qui n’aurait pas vécue l’expérience des camps échoue forcément pourtant on assiste à deux naissances, le remord chez son mari et celle d’une survivante des camps encrée dans la réalité qui a fait le deuil de sa dernière illusion. 

Un moment, très beau dans ce film dénudé, c’est le repas entre cette femme et son amie. Elle mange un plat qui lui semble délicieux et réécoute une chanson. Et je crois que finalement c’est probablement ça l’après du film, il reste la beauté qui donne à ce qui savent la percevoir la capacité à renaître de ses cendres. 

Image de prévisualisation YouTube

  • IMG_20210831_211638

    Electrise-Me 1 : Helena Hauff, Kliment, Milena Sergueeva

    Hello ! Je te parle de sons, j’ai décidé de prendre 3 artistes par articles de ma pl…
  • 0001-5579794220_20210808_194233_0000

    Chocolat bis

    35 ans, un cheveu blanc, quelques amants Ils ont les yeux chocolats Ils sucrent ma vie d&r…
  • IMG_20210620_094733

    La fête

    Se passer de toi. Sur un peu plus d’années que de doigts…   Une absence mais à…
Charger d'autres articles liés
  • IMG_20210831_211638

    Electrise-Me 1 : Helena Hauff, Kliment, Milena Sergueeva

    Hello ! Je te parle de sons, j’ai décidé de prendre 3 artistes par articles de ma pl…
  • 0001-5579794220_20210808_194233_0000

    Chocolat bis

    35 ans, un cheveu blanc, quelques amants Ils ont les yeux chocolats Ils sucrent ma vie d&r…
  • IMG_20210620_094733

    La fête

    Se passer de toi. Sur un peu plus d’années que de doigts…   Une absence mais à…
Charger d'autres écrits par Usure pas triste
Charger d'autres écrits dans Cinema

Laisser un commentaire

Consulter aussi

pour noël… et pour rien…

à Electroclito Je voudrai le petit prince,  mais en brun il éclorait pam! comme ça! un mat…