Accueil déclassé De l’ambition… à la protection de mes longues dents

De l’ambition… à la protection de mes longues dents

0
0
12

De l'ambition... à la protection de mes longues dents 1032Je viens traiter en une petite brève de l’ambition que l’on prête aux autres. Ce sujet est latant dans 3 domaines de ma vie depuis quelques temps… 

On peut penser que le hasard fait bizarrement les choses, que les coïncidences s’enchaînent étrangement… Mais non, sur ce sujet il n’y a pas de coïncidence, pas de hasard, juste un seuil de sensibilité.

Seuil de sensibilité : seuil à partir duquel on devient excitable : on remarque pleins de petits détails, à un moment un de ces détails un peu plus gênant, oblige à formuler sa pensée : la logique et la problématique de ce détail… Puis soudain tout s’analyse à ce prisme (apparté pour mes ami-e-s : le prisme astrologique c’est une blague pour vivre un temps allégé en pensée existentielle et interrogations sur les successions d’erreurs, là il s’agit du prisme de la lime ;)

Le prisme de la lime : analyse des faits et des gestes des personnes qui m’entourent, ils me soupçonnent d’ambition démesurée (la même qu’eux en général, même si bien souvent je ne connais pas cette ambition chérie en leur cœur). Ils en veulent à mes modestes quenottes et de manières préventives voudraient les limer afin que je ne raye pas le même parquet qu’eux!

Je ne peux malheureusement pas trop m’étendre sur un aspect de la lime, je me contenterai donc du problème du limage préventif, dans un domaine associatif et dans un autre domaine le normatif-amical.

Le pseudo associatif militant

On pourrait penser naïvement, que lorsque l’on donne quelques heures par semaines à ses idéaux, on est à la recherche de semblables, de partage : autour de la rage ; autour d’une volonté de changements… Dans un monde de sucre et de fleurs, ça se passe nickel et on laisse à la porte ses velléités de puissances, à un tel point que ce qui guettent nos dents c’est les caries…

Alors je vais pas vous dire que j’étais une petite fleure innocente, qu’on a méchamment déflorée mais disons que j’ai saisi la nuance entre associatif et militantisme, cette nuance est amer. Et sur le trampoline des ambitions, on me soupçonne de vouloir monter… C’est très désagréable de se faire rabrouer quand on pensait bien faire et au motif que l’on fait de l’ombre… Disons qu’il y a deux possibilités face à ce genre de réactions de crise d’autorité : ma motivation en prend elle aussi ombrage et je m’en vais, ou alors je sors les crocs… Mais je n’aime que les troisièmes voix, alors je proposerai bien l’anonymat, se rappeler pourquoi on est là. Rabrouer pour évincer c’est affaiblir sa cause, se priver des meilleures volontés qui pourraient apporté de l’eau, du vent, du vin au moulin de la cause! Alors militons en tant que personne interchangeable.

D’ailleurs on pourrait appliquer cette formule apprise lors de mes études : « Une bonne sage-femme c’est celle dont on oublie le prénom » (il faut de la discipline) -> Un bon militant c’est celui dont on oublie le prénom. (il faut des convictions) A méditer.

Pourtant l’ambition est une noble cause, il ne s’agit pas de vivre tous à l’identique, mais elle mérite de se nourrir d’efforts pour avancer et non pas de tentatives pour évincer d’autres que soi! L’ambition d’être soi, pas l’ambition de dépasser les autres… 

Alors les dents longues ça peut être utiles probablement dans le militantisme encore plus qu’ailleurs mais svp rangez moi cette lime! Pitié pour mes canines!

Le domaine amical-normatif

Je vais pas vous refaire mon éternel pamphlet : « lâchez-moi ». Mais bon un petit peu quand même, pardon, je sais qu’à chaque fois ça me coûte quelques ex-potentiel-ami-e-s… Prêtez aux autres ces propres ambitions de réussites familiales, professionnelles, c’est moche. Pensez que l’on vous ment, que l’on invente pour ne pas dire qu’on est frustré de sa vie qui nous parait pâle par rapport à la vie des autres, c’est finalement me livrer ce que vous pensez de votre propre vie. Etre obligé sans cesse de réaffirmer ses convictions, tout en stipulant qu’on n’a pas la formule magique du bonheur et que l’expérimentation ne semble pas vraiment concluante c’est éreintant, mais surtout ça fait se sentir de plus en plus seule. Ranger la lime, qui voudrait me faire dire sous la menace que j’ai les mêmes rêves que vous, cessez de juger avec votre idée de la réussite… Partageons-les, comparons-les inventons, créons mais ne m’assignez pas dans une case, qui pourrait un jour vous êtes profitable… L’ambition d’être ami-e-s pour la vie, et non pour la comparaison. 

Image de prévisualisation YouTube

Avec mon plus beau sourire étincelant,

Usure_Pas_Triste 

 

 

  • Retour

    Les retours ont ce gout terrible du regret, s’achève et reprend une forme de vie. Dans ce …
  • Et si je reprenais…

    Et si je recommençais à alimenter ce blog ? Pourquoi multiplier les blogs ? Pourquoi multi…
  • Été 2015 #merci

    Cet été, il a fait chaud! Chaud dans mon coeur, chaud dans mes heures! Et cette chaleure e…
Charger d'autres articles liés
  • Retour

    Les retours ont ce gout terrible du regret, s’achève et reprend une forme de vie. Dans ce …
  • Et si je reprenais…

    Et si je recommençais à alimenter ce blog ? Pourquoi multiplier les blogs ? Pourquoi multi…
  • Été 2015 #merci

    Cet été, il a fait chaud! Chaud dans mon coeur, chaud dans mes heures! Et cette chaleure e…
Charger d'autres écrits par Usure pas triste
  • Et si je reprenais…

    Et si je recommençais à alimenter ce blog ? Pourquoi multiplier les blogs ? Pourquoi multi…
  • Été 2015 #merci

    Cet été, il a fait chaud! Chaud dans mon coeur, chaud dans mes heures! Et cette chaleure e…
  • Pourquoi planer au dessus du brouillard?

    J’étais tranquillement en train de trainer sur internet, je lisais un article consac…
Charger d'autres écrits dans déclassé

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Le Sens Pub! Parfumé!

Alors c’est un petit exercice de style auquel je souhaite me livrer !!Because I am r…