Accueil exercices de style Parce que je t’aime – à Nilda F.

Parce que je t’aime – à Nilda F.

0
0
335
octobre-se-declinera-en-musique_3110058

Parce qu’il y a presque un an, Nilda Fernandez est mort.

Je n’ai jamais pris le temps d’exprimer ma reconnaissance à cet homme d’avoir contribuer à sortir ma vie d’une impasse, d’une forme particulière d’enfer. 

Jamais eu le courage non plus, oui il faut un peu de courage je crois pour assumer, ce que je vais écrire, sur un chanteur des années 80…

Alors rien ne vous oblige à poursuivre… n’hésitez pas …. 

Pour commencer voici une play-liste regroupant 2 albums avec 2 titres en moins

(« Tener un ninio » non trouvé sur you-tube et « parce-que je t’aime ») et des vidéos plus ou moins judicieuses (de toute façon ça s’écoute les yeux fermés).

Play-liste : Nilda Fernandez 1993 et Innu Nikamu (mes 2 albums préférés introuvables en ligne) 

Nilda Fernandez 1993

  1. Ne me fais pas mal
  2. De Londres
  3. La derniere femme
  4. Ultime rêve de l’amour
  5. Sinfanai retu
  6. Parce que je t’aime
  7. Marie-Madeleine
  8. Comprends-tu
  9. On t’a appris
Innu Nikamu
  1. Mon je est un autre
  2. Innu Nikamu
  3. Sur la peau
  4. Niña Bonita
  5. Thanksgiving Day
  6. Ça me rend fou
  7. La Estrelle
  8. Les sentiments forts
  9. Tener Un Niño
  10. Suite

Enfant, c’était la voix que j’avais choisie, celle qui m’a tant de fois extrait de la peur. Celle qui est venue me chercher, là ou je n’attendais personne, là ou le désespoir prenait racine. 

C’est lui, ses quelques albums collectionnés, que j’avais pris comme parade au mâle qui rongeait ma famille, l’antidote à la peur, au dévorant mal de ventre, aux pleurs nocturnes, aux angoisses des soirées, aux sanglots des matins, aux crise de colères.

Soleil couchant de juillet, tant de beauté par la fenêtre, tellement d’absurdité dans la maison, Nilda hurlait dans mes enceintes (aujourd’hui sur une arnaque sentimentale  aux encombrants).

Image de prévisualisation YouTube

Peur que cette vie ne soit que tristesse et médisances, soumission et colère, envie et frustrations.

Mais Nilda était là, il murmurait alors la chaleur des voyages, la chaleur des étreintes, la chaleur des autres, des vrais vivants, ceux qui se touchent, ceux qui vibrent, ceux qui vivent pour de vrai.

Et ceci même si la langue est inventée !

Image de prévisualisation YouTube

Peur de ressembler à … faute d’autres exemples. Il y avait Nilda, l’homme parfait… Celui qui dans toute sa fragilité faisait des apparitions incroyables…

Ne me fait pas mal

Image de prévisualisation YouTube

Cette voix, qui éclairait tous ces livres entassés, cadenassés dans l’indifférence d’une vie, ou tout a été écrit pour et par les autres. La poésie qui souffre, la poésie qui dit l’amour, l’absence, la beauté, le temps.

Bien avant que l’on me parle de mentor, j’avais choisi.

C’était Nilda le capitaine du bateau qui allait me sauver de cette noyade aseptisée.

Se choisir un père, une tâche ardue, disons qu’il fut ma première preuve tangible qu’il existait autre chose.

Que cela sonnait triste parfois, mais que tout au fond, il y avait la joie d’être soi.

Qu’un lieu pouvait nous marquer, pouvait nous faire sortir l’amour de l’instant, d’un sentiment, d’un vécu.

Que oui avant et après cela n’existe plus. Mais à un moment on l’a ressenti… On s’est même senti infini.e

Image de prévisualisation YouTube

Il était aussi possible d’aimer pour toujours quelques instants ! Si troublant que cela fut, je l’ai compris grâce à lui.

Image de prévisualisation YouTube

Un modèle, un autre, quelqu’un de se différent, qui m’a appris le rêve, la poésie, qui m’a montré des hommes autres.

Image de prévisualisation YouTube

Un contre exemple parfait, une spontanéité de feu. Une affirmation de soi à l’inverse de ce que l’on permettait dans mon milieu si tolérant.

Ce besoin d’insister sur sa voix… Au fond, pour moi, c’était les cheveux, le style, la roulotte, la tristesse utile. Tous ce qu’on taisait en complimentant sa voix…

Alors sa voix désolée maman mais je n’en n’avais cure…

C’était les bases de la tendresse, les bases de la sensibilité au monde, un réglage personnel, une onde difficile à capter, une folie qui dit juste.

Si tu n’aimes pas les années 80, le synthé, le lyrisme à 2 balles et bien je m’en fous, et lui aussi, ça dépasse tes impressions…

C’est beau.

Image de prévisualisation YouTube

Moi ce que je crois que c’était un modèle masculin. la virilité à l’état pure. Celle qui me fait rêver.

Nilda Fernandez était aussi mon premier pas dans la philosphie.

Image de prévisualisation YouTube

Un jour je suis allée à Venise comme Corto, Pratt à mes cotés, j’ai vibré, 9 jours d’extase, 9 jours de vie au pesto.

Et puis quelques années plus tard j’ai découvert ce titre…

Image de prévisualisation YouTube

Non pas Venise mais Madrid, la tension à vivre quelques heures peut éclairer une nuit. Oui, vous le savez, une rencontre, une révélation, un instant et tout à jamais est transformé.

En une nuit combien de fois ma vie à basculer ? En 5 minutes, en une semaine en 2 phrases, soudain tout s’effondre et soudain tout flambe joyeusement, la vie est si belle.

Le renouveau, cette liberté suprême, mais c’est entre autre Nilda qui l’a rendu possible.

Déterminer à quel point une  oeuvre s’enracine dans vos entrailles, dans votre biographie, c’est délicat.

Nilda comme Souchon et Thiéfaine sont mon écorce. Nilda est le plus extrème de douceur, il est constitutuif de mes aspirations. Il est source d’inspiration totale, par ses erreurs, sa délicatesse.

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Nilda à la Bouche d’air, sa guitare,  un mètre entre nous (à peine), cette voix et moi en pâmoison.

21 ans le bonheur absolu, lui chemise à fleurs, vie de voyages, vie de compromis, vie abandonnée aux émois, pas tranchée, pas partisane.

Image de prévisualisation YouTube

Une vie à lui, son histoire, ce livre : cette femme, le sexe, l’indifférence, un soliloque, ce voyage de mes 13 ans à mes 32 ans, cette roulotte, cette guitare, la classe du foulard, le coté toréador.

Image de prévisualisation YouTube

Finalement cette masculinité si belle, ce charme, ce soleil dans la voix, ce sourire dans le regard.  Cette façon d’être autrement, sans se prendre pour un exemple, juste faire sa vie, dire ses envies, vivre, se garder de savoir ce qui est bon pour la terre et le monde d’après… Vous savez tout le bordel des gens perchés… Oui il en aurait probablement été… Mais qui sait !

Image de prévisualisation YouTube

Et puis Venise !

Image de prévisualisation YouTube

Parce qu’il y a une tristesse à savoir que les grandes plateformes n’ont qu’un seul album… Image de prévisualisation YouTube

Cette chanson a illuminé mes différentes correspondances anonymes … Oui anonyme, parce que la poésie est parfois dans l’anonymat !

Mes 2 albums fétiches sont introuvables… Tellement de gâchis !!!

Heureusement il reste quelques cds sauvés d’une énième kondoisation de mon double bénéfique.

En conclusion 

Image de prévisualisation YouTube

C’est un texte de gratitude, parce qu’aujourd’hui je pourrai dire mille chose sur Nilda, mais il est constitutif de mon épiderme, c’est la seule vérité qu’il m’est autorisée, à son sujet…

Parce que je t’aime

https://soundcloud.com/orangekam/nilda-fernandez-parce-que-je-taime

Et ceci pour toujours

Image de prévisualisation YouTube

 

 

Charger d'autres articles liés
  • IMG_20210831_211638

    Electrise-Me 1 : Helena Hauff, Kliment, Milena Sergueeva

    Hello ! Je te parle de sons, j’ai décidé de prendre 3 artistes par articles de ma pl…
  • 0001-5579794220_20210808_194233_0000

    Chocolat bis

    35 ans, un cheveu blanc, quelques amants Ils ont les yeux chocolats Ils sucrent ma vie d&r…
  • IMG_20210620_094733

    La fête

    Se passer de toi. Sur un peu plus d’années que de doigts…   Une absence mais à…
Charger d'autres écrits par Usure pas triste
  • 0001-5579794220_20210808_194233_0000

    Chocolat bis

    35 ans, un cheveu blanc, quelques amants Ils ont les yeux chocolats Ils sucrent ma vie d&r…
  • IMG_20201226_222852

    2020 ma meilleure année

    Parce que j’ai aimé 2020 parce que je l’ai adorée… Petit exercice de gra…
  • C'est un reflet excentrique

    Munich nous fait la nique

      …
Charger d'autres écrits dans exercices de style

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Usurécréation ..

Certains se sont peut être aperçus d’une diminution de mon activité sur ce blog̷…