A mes si et tant amis…

A mes si et tant « amis »

Fuir pour vous.

 

 

Tant de laideur …

De trafic d’heures

Vous me tenez en horreurs

 

Je suis le démon

De vos auto-limitations

De vos genre, la négation.

 

 

Je fuis votre tempérance

Vos grands airs déjà rances

Retournez au silence

 

Vous affadissez ma vie

De vos certitudes inouïes

Aux vertus de fausses folies

 

En jugement de valeurs

Je vous classe en mon cœur

Dans le précipice des menteurs

 

Et oui moi aussi, j’ai du mépris

C’est vous qui me l’avez appris

De votre absurdité, je souris

 

J’assume la mienne !

Merci ! inutile rengaine

Que vos paroles vilaines !

 

L’arrangement de vos récits

Tous vos non dit

M’enseigne votre fausse vie

 

Votre fausse amitié

Vos pensées étriquées

L’absence d’intensité

 

Je renoncerai probablement

A faire tomber ce qui en vous ment

A vivre de faux-semblants

 

Vous-vous êtes fait peur…

A vous cachez dans le beurre

De vos propos enjoliveur

 

De vos rêves stéréotypés.

Et je ne veux pas y goûter :

Demain est trop espéré.

 

Aujourd’hui pourtant doit se vivre !

Vous faites le choix de suivre 

Moi de saveurs je m’enivre !

 

Je m’interroge et ramène à moi

Vos décisions, vos choix

N’est ce pas être un ami en soi ?

 

Interroger de vos propos la cohérence,

De vos rêves et projet la pertinence ?

Cette démarche n’a t’elle aucun sens ?

 

Alors c’est ainsi, je dois participer

Au grand mensonge qui vous permet

De croire qu’un jour vous en serez !

 

Mais en fait vous ne savez pas être

Vous ne connaissez que l’amitié paraître

Ce que vous attendez ne peut pas naître

 

Faites tomber vos barricades

Ou épargnez-moi les pommades

De vos imaginaires ballades

 

Je veux vivre de concret

D’histoire et de secret

D’authenticité et de respect

 

Je vous laisse à vos vanités

C’est  votre souhait

Mais je ne vois pas l’intérêt

de vos relations faussées

 

Nous ne serons donc jamais

Amis au sens ou vous l’entendez

Ni amis comme je l’espérais

 

Ceci est un adieu

J’ai fait de mon mieux

Je vous souhaite un mensonge heureux.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire