Mauvais garçon.

Ton allure vise, me touche

Je relève l’affront

Je perds tu fais mouche

Se rapprochent nos fronts.


Frôlement, mise en bouche

Puits mais à ton fond

Tes promesses débouchent

En  mon abime sans fond.


En désir tu déhanches

en moi, au plus profond

En une torpeur blanche

Mon être s’amenuise, fond.


Seule ton absence s’épanche

Ton manque se vit à fond

Je choisirai ma branche

Je ne veux toucher ton fond :


De mauvais garçon.


Laisser un commentaire