Pépille

L’emprunte m’émoustille

Mes doigts sont en émois !

Ils effleurent mieux que la soie !

Une parcelle infime de Pépille !

 

Je pépille

Je sautille

 

Quille

 

Les flammes qui y pétillent

Ont mis mon cœur aux abois

Orgasmiques lois

S’en dilattent mes pupilles

 

Je pépille

Je sautille

 

Fille

 

Tout ce qui y crépite

De joie m’écarquille

Je m’en acoquille

J’en suis contrite

 

Je pépille

Je sautille

 

Broutille

 

C’est le feu de Pépille

Le bleu de ses yeux

Ce qui me déshabille

Sous ces cieux

 

Je pépille

Je sautille

 

Vanille

 

Ses lèvres brillent

En lumière m’éparpillent

des baisers rougeoyants

Aux délicats mordants

 

Je pépille

Je sautille

 

vacille

 

Les pépites oscillent

Me longent de délices

Me laissent aux supplices

Puis enfin m’empépillent…

 

Je pépille

Je sautille

Fille vanille quille

Il me pépille

Tout n’est que broutille…

 

Laisser un commentaire