P(r)ince

Tu veux la vérité ?

A mon sujet ?

Oublie les contes de fée…

 

Je ne suis pas la princesse

Empli du charmant

Rêve de tes caresses.

 

Dans la crasse de mes idéaux

Tu ne verras le tableau

de la patience-abnégation …

 

C’est là toute ma puissance,

Je me fous de tes absences !

Mes rencontres sont jouissances !

 

Je me contre fou de ta sexualité !

Et ne souhaite t’admirer !

Et le tout dans un mutuel respect !

 

Immanquable est ma vie !

Et il en va ainsi

De mes envies à l’infini !

 

M’asservir s’est en finir !

Rien de toi ne peut me réduire !

Seule je décide de compatir !

 

Et c’est ma compassion,

Qui pleut sur tes épaules !

Je suis d’essence une compromission !

 

Mais cette essence n’a pas ta bassesse !

Elle est une continuelle prouesse !

Seul les princes elle blesse !

 

Et des hommes-princes

Mon cœur ne se pince !

De leur candeur je me rince !

 

Je leur préfère l’âpreté de l’essai

L’incertain doigté de l’altérité

La sublimation exaltée !

Laisser un commentaire