Vide

Cette histoire que l’on ne trace pas,

 

ce bleu que tu n’es pas

 

 Cet air qui m’emplit et t’éloigne,

 

cette vie tracée sans toi

 

Me laisse triste dès fois,

 

m’attriste soudain au matin

 

Puis la gaité du quotidien reprend,

 

La folie de l’instant me revient

 

Ces moments que l’on ne partagera pas

 

Auxquels nous ne pensons jamais .

 

De temps à autre, je te dis tout

 

Toute la mélancolie, tout l’espoir d’une vie

 

Et puis je m’aperçois que tu n’es pas là

 

Déjà partit, mais jamais vraiment venu

 

C’est un voile, pas grand-chose

mais cela m’étonne

 

Un frisson qui raisonne

 

Un air que j’abandonne

 

Une envie d’ailleurs

qui déchire mon ennui

au grès d’une étrange mélodie

Laisser un commentaire