Vous et moi

Dans le désir d’autrui je suis,

Dans ma non vie je vis.

De vos actes je m’acte,

Présente à ma pensée indéfendable

Seulement imitante lamentable,

Moi vous-mêmes, souci permanent du désir autre,

Objet je deviens,

Nul ne peut m’être humain,

Et nullement une partie autre.

Appendice ma réalité,

Se trace sur le décalqué

De vos actes déchets.

J’assombris de vous

La transparence de ma profondeur.

Je fausse ainsi l’écho,

De ma trompeuse essence

Souillant le beau de mon non sens !

En cela je suis infâme,

Et le je dois m’être ôté,

Indigne en est mon néant.

C’est ce tas de mon âme

Qu’il vous faut condamner,

A mon rien éternellement.

Laisser un commentaire